Transfert de Technologie & ICT4D

Transfert de Technologie/Services de Veilles

Nous proposons aux décideurs d’entreprises, aux acteurs étatiques, d’ONG et d’Organisations régionales et internationales, désireuses d’anticiper leurs politiques et décisions, et de suivre l’actualité de leur secteur,  nos services diversifiés de Transfert de Technologie (Tech Transfer) et de Veilles numériques:

Veille Internet (e-Reputation, e-marketing…)

La recherche d’informations, l’e-reputation ou cyber-reputation, les alertes, le cyber-marketing, la surveillance de sites internet… font désormais partie intégrante des mœurs des entreprises, des particuliers et des insititutions. L’activité de veille est généralement très orientée sur internet. L’exhaustivité des informations publiées pêle-mêle nécessite le recours à des spécialistes. L’e-réputation, par exemple, est la réputation d’une entreprise, d’une institution ou d’un particulier sur le web. Qu’elle soit bonne ou mauvaise, la réputation sur internet à cause des moteurs de recherches est présente indéfiniment dans le temps contrairement à la temporalité de celle souvent véhiculée par la presse papier et dans une moindre mesure l’audio-visuel.

Veille concurrentielle

La veille concurrentielle consiste à collecter, analyser et utiliser de l’information recueillie des sources publiques et non exclusives dans le but d’accroître sa compétitivité. Bien évidemment, il ne s’agit ni d’espionnage, ni d’une simple collecte des informations, mais d’une analyse de l’information récoltée dans le cadre d’un processus continu, étroitement lié au processus décisionnel et à la planification stratégique. Notre service de veille concurrentielle vous permet de disposer, en temps et en heure, d’information de qualité sur les problématiques essentielles de votre structure. Nous vous informons d’une façon formelle et systématique.

Veille stratégique

La Veille Stratégique autrefois appelée « veille industrielle » intègre la veille technologique, la veille concurrentielle et la veille marketing. Elle regroupe les techniques de recherche documentaire et de traitement de l’information permettant la prise de décision stratégique pour une entreprise ou une administration voire un Etat. Concrètement, il s’agit de détecter les menaces et les opportunités pour mieux orienter sa décision.

Veille sociétale

Encore appelée veille socio-politique, la veille sociétale s’applique plus particulièrement aux questions de société et permet de suivre l’évolution de la société, les nouvelles tendances, les nouveaux besoins de la population. Elle consiste à surveiller l’évolution d’une population ou d’une communauté, le changement de comportement des consommateurs, la mutation de l’environnement, les mouvements sociaux afin d’identifier non seulement des opportunités sociales, mais aussi écologiques et économiques.

Veille juridique et réglementaire

Anticiper les nouveaux arrêtés, décrets et les nouvelles lois, telle est la mission de la veille juridique. En effet, la rapide évolution juridique oblige les entreprises à s’adapter, pour ne pas tomber sous le coup de la législation. Elle consiste à identifier toute nouvelle disposition juridique ou texte de droit susceptible d’impacter la vie et le fonctionnement de l’entreprise: la fiscalité, les propositions ou projets de lois, les propositions patronales et syndicales, les nouveaux arrêtés et décrets, les nouvelles lois. Notre service de veille juridique est particulièrement important surtout pour des entreprises qui souhaitent s’installer en Afrique de l’Ouest dont les marchés sont soumis à des règles nationales spécifiques.

Media monitoring ou veille médiatique

La veille médiatique est la veille portant sur les medias (Radios, Tv, presse papiers, presse numérique, internet, réseaux sociaux) et leurs productions liées à l’actualité sur un sujet précis. La demande de veille médiatique est définie par le souhait que peut avoir une personne physique de disposer des éléments pour mesurer sa notoriété ou son audience dans les médias. Elle est particulièrement recherchée des hommes publics tels les hommes d’affaires, les hommes politiques, les professionnels des médias…, le tout dans la mouvance dite « people ».
Ce besoin peut également provenir de toute personne morale: État, Collectivité, Entreprise ou ONG, Association ou Syndicat… dont les dirigeants souhaitent connaître l’écho médiatique, la réputation voire le succès d’un produit, d’un service, d’une action ou d’un évènement dont ils sont à l’origine ou qu’ils subissent.

Développement de l’e-Business en Afrique

L’e-Business (electronic business) parfois traduit en affaires électroniques, et souvent confondu au commerce électronique, correspond à une notion très vaste que l’on pourrait synthétiser par l’utilisation de moyens électroniques (particulièrement des techniques de l’information et de la communication) pour réaliser des affaires (business en anglais). Ce sont souvent les techniques de l’internet et le Web qui viennent à l’esprit, mais en fait presque toutes les techniques informatiques et de télécommunications interviennent dans le domaine des affaires électroniques. Les affaires électroniques existaient d’ailleurs bien avant l’apparition de la toile, même si celle-ci a permis une meilleure visibilité de ce domaine par le grand public. En pratique, l’utilisation du commerce électronique conduit à de nouvelles sources de revenu, à l’amélioration des relations avec les clients et partenaires, et à une meilleure efficacité par l’emploi des systèmes de gestion des connaissances. Les affaires électroniques peuvent se déployer à travers le réseau Internet public, des réseaux internes (Intranet) ou externes (Extranet) privés et sécurisés, ou plus généralement tout moyen de communication électronique.

L’e-Business ne se réduit pas au commerce électronique. Il couvre également tous les processus impliqués dans la chaîne de valeur : les achats électroniques , la gestion de la chaîne d’approvisionnement avec le traitement électronique des ordres, le service à la clientèle, et les relations avec les partenaires. Cela s’applique aux organisations traditionnelles et virtuelles. Les standards techniques propres à l’e-business facilitent les échanges de données entre les entreprises. Les solutions logicielles intégrant ces standards permettent l’intégration des processus au sein des entreprises mais aussi entre les entreprises.

ICTD4D 

Information and Communication Technologies for Development (ICT4D) ou Technologies de l’Information et de la Communication pour le Développement est un outil numérique qui participe à la modernisation de l’administration (l’e-administration ) pour répondre aux besoins de développement des entreprises de l’e-business.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s